Services en Activité Physique Adaptée

Hugo CERDA – Enseignant en Activité Physique Adaptée

Apprentissage de la natation, une place pour un travail terrestre ?

| 2 commentaires

 

Dans le cadre de l’enseignement de la natation, intervenant au près de débutants, les premiers parcours proposés sont souvent de courtes distances avec un retour à sec sur le bord du bassin.

Des temps parfois imposés par la structure du bassin, l’espace à disposition, ou les exercices choisis.

Ils peuvent être vus comme un temps de récupération active.

S’ils durent trop longtemps, ils seront plutôt considérés comme une perte de temps et/ou un temps de non action aquatique.

 

J’ai mené une réflexion sur la rentabilisation de ces déplacements. Et développé des exercices transversaux aux aptitudes aquatiques travaillées chez le débutant.

J’ai d’abord expérimenté ces exercices en école de natation.

Mon objectif premier était de trouver un moyen d’assurer une fluidité sur l’ensemble du parcours (aquatique et terrestre), pouvant aller jusqu’à la quasi action en continue chez les élèves.

Mais aussi de trouver des exercices terrestres permettant de donner des repères concrets et précis sur la position de leur corps dans l’espace, en aillant pour principale attention la recherche d’un corps gainé.

Ceci en utilisant des consignes ludiques, alliant l’imaginaire, pour développer un véritable moyen de conjuguer travail, efficacité et plaisir.

 

J’ai par la suite mis en place ces situations dans mes interventions scolaires.

J’y ai trouvé un très grand intérêt face à des enfants de moins en moins initiés à une pratique d’activités physiques et du coup en difficultés au niveau de leurs aptitudes motrices.

 

Je vais vous présenter certaine de ces situations, en développant les objectifs visé ainsi que les consignes données.

 

 

  • La marche des éléphants.

Quand l’utiliser. Au cours du travail d’apprentissage de la flèche ventrale.

Objectif Aquatique. Placement de la tête. Accentuer l’enroulement de la nuque vers l’avant.

Consigne Terrestre. « Revenez le long du bord en marchant à quatre pates, les fesses en l’air, en regardant votre nombril. »

(Sur le passage aquatique : – rappeler de rentrer la tête. « Comme pour la marche des éléphants ». « Si l’exercice est correctement réaliser,  vous pouvez voir le fond de la piscine ! »).

 

 

  • L’araignée.

Quand l’utiliser. Au cours du travail d’apprentissage de la flèche dorsale.

Objectif Aquatique. Regard et abdomen dirigés vers le plafond.

Consigne Terrestre. « Marcher à quatre pattes, en marche arrière, les yeux et le nombril vers le ciel »

Note : Pour que l’exercice soit plus facilement réalisable, portez une attention sur la position des poignets posés au sol. Ils doivent être en supination.

 

 

  • Le défilé de mode.

Quand l’utiliser. Au cours des apprentissages de flèches ventrale et dorsale.

Objectif Aquatique. Obtenir un corps droit, gainé, aligné.

Consigne Terrestre. «  Les bras tendus derrière les oreilles, je marche en me grandissant et montant sur la pointe des pieds tout en essayant de faire le maximum de petits pas rapidement (supplément possible : comptez vos petits pas, et au bout de X passages, nous verrons qui aura le records de petits pas)» (Variantes possibles : marche avant ou marche arrière à corréler avec le travail de flèche ventrale ou dorsale).

Note : Je demande des petits pas, pour avoir leur concentration. Je me dis que dans leur inconscient ils peuvent peut-être l’associer à un battement de petite amplitude. Chez les débutants le geste étant souvent amplifié dans l’eau et déstructuré.

 

 

  • Le pingouin.

Quand l’utiliser. Lors de l’apprentissage du ciseau de brasse.

Objectif Aquatique. Position du pied ouvert, par la sensation de tension des muscles responsables de la dorsiflexion ou flexion dorsale de la cheville.

 

Consigne Terrestre. Je marche le corps droit, les bras le long du corps, et me concentre sur la position de mes pieds. J’avance en m’appuyant sur mes tallons. Mes orteils ne touchent pas le sol.

Note : Exercice douloureux pour les talons si trop répété. Questionner sur la sensation de tension des muscles fléchisseurs, afin de donner un repère au débutant.

 

 

  • Le canard.

Quand l’utiliser. Au cours de l’apprentissage du ciseau de brasse.

Objectif Aquatique. Recherche d’une ouverture des hanches  vers l’extérieur.

Consigne Terrestre. S’accroupir le plus possible en s’assaillant entre ses jambes, jusqu’à ce que les talons se décollent, mais sans que les fesses ne touchent le sol. Avancer sans perdre l’équilibre.

 

 

  • La saucisse grillée.

Quand l’utiliser. Au cours des apprentissages de flèches ventrale et dorsale. Encore plus utilisable, au début de l’association des bras au travail de jambes, sur les nages alternées.

Objectif Aquatique. Recherche d’un corps gainé.

Consigne Terrestre. Utilisez les tapis à double grands trous. Le poser au sol au début de votre parcours avant l’entrée dans l’eau, il se transforme en barbecue. « Allongez-vous sur le barbecue, les fesses au milieu de la poêle, pendant dix secondes (pour une saucisse bien grillée !)soulever le nombril vers le plafond, seul votre dos et le bas de jambes tendues touchent le tapis ».

Note : Après plusieurs passages, ces tapis deviennent de véritables patinoires.

 

 

  • Le nem ou rouleau de printemps.

Quand l’utiliser. C’est un exercice d’entrée dans l’eau. Il peut être placé au cours d’un travail d’équilibre aquatique. Réalisé en parallèle de l’exercice où l’on demande au nageur de changer de la position ventrale à la position dorsale, de manière répété sur la longueur, en effectuant une rotation sur l’axe longitudinal.

Objectif Aquatique. Perte des repères spatiaux. Recherche d’un corps gainé.

Consigne Terrestre. Allongez-vous par terre (sur un tapis fin, le corps parallèle au bord de la piscine, tête dans la direction du parcours), les bras le long du corps. En regardant sur le côté (le mouvement doit être lancé par la rotation de la tête), tourner sur vous-même pour rouler jusqu’à tomber dans l’eau.

Note : Exercice toujours réalisé sur un bord de piscine à goulotte californienne.

 

 

  A vos petits canards et éléphants, Et que magie opère!

 

2 Commentaires

  1. Salut,
    Je ss mns sur la reunion, c’est la 2e fois que je tombe sur un de tes articles. Et franchement je trouve ta demarche vraiment super!
    Ton idée de retour terrestre « animé » est top. J’essayerai!
    Big up à toi.
    Julien

    • Salut Julien, Je te remercie beaucoup de ton commentaire. C’est vraiment sympa.
      MNS à la Réunion.. Ça c’est vraiment une Job de rêve! 🙂
      Ça fait drôlement envie!
      Bon essai, et n’hésites pas à partager tes impressions!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.